Heures d'ouverture / Business hours : 9h30-17h30

Histoires de plantes

Engagés et motivés par les valeurs durables et les idées nouvelles et innovantes, nous pratiquons une cueillette écoresponsable d’algues du fleuve, de plantes et de fleurs sauvages insulaires pour la réalisation de nos gammes de produits de soins corporels.

 

Cinq collections

Pensées pour l’humain soucieux et sensible à la richesse bienfaisante de son terroir. Le jardin de la mer et celui des fonds de L’Isle-aux-Coudres sont un réel laboratoire vivant! Leurs actifs millénaires et symbiotiques contribuent au bien-être, à la santé globale et à celle de votre peau.

 

Fruits des arbres

1. Fruits des arbres

Aulne blanc, épinette et sapin

L’aulne blanc, aussi appelé aulne rugueux, est l’un des premiers à fleurir au printemps dès la fonte des neiges. Il abonde à L’Isle-aux-Coudres sur le bord du fleuve, des marais et des tourbières. Il enrichit le sol et les abeilles récoltent son pollen pour nourrir leur couvain. Il protège les petits de la bécassine des marais contre leurs ennemis. Le porc-épic d’Amérique mange ses chatons. Le sizerin, les chardonnerets et la bécasse apprécient ses fruits; le castor, son écorce et son feuillage.

 

Coudrier

Le coudrier, aussi appelé noisetier à long bec, qui appartient à la famille des noisetiers, un arbre indigène du Québec est l’un des rares arbres ayant conservé sa réputation magique. Sa branche est utilisée comme outil de prévision météorologique. Elle se courbe en fonction de la pression atmosphérique annonçant ainsi la pluie ou le beau temps à venir. Lorsque des périodes d’ensoleillement approchent, l’arbre réussit à ramener les branches vers lui. Dans le cas où la pluie arrive à grands pas, il attirera plutôt l’eau près de son tronc.

 

 

2. RosaRosa

Rosier rugueux

Le rosier rugueux, aussi appelé églantier, forme des haies denses le long du littoral de L’Isle-aux-Coudres dont l’air qui borde le chemin du fleuve rappelle le parfum poétique de ses fleurs.

À l’automne, des fruits rouges charnus (cynorhodons) sont prêts pour la cueillette. Les Anciens lui attribuaient le pouvoir de guérir le scorbut. Les chapelets, aussi appelés rosaires, étaient jadis faits de fruits séchés. En quittant la route, un petit chemin serpente entre les roches et le sable. Soudain, le parfum nous saisit, comme un appel de séduction de la nature.

Au petit matin, la cueillette des pétales se réalise délicatement via la fleur, sans la tige de façon éthique et écoresponsable.

 

 

Fleurs Sauvages de L'Isle3. Fleurs Sauvages de L’Isle

Mauve musquée

La mauve musquée, aussi appelée fausse guimauve, pousse au bord des terres, des chemins et dans les prairies insulaires. On la cultivait comme plante ménagère et les Anciens la vantaient comme propre à modérer les passions et à tenir le ventre et l’esprit en liberté. Son nom vient du latin mal va (« mal, va-t’en! ») et en révèle ses vertus!

 

Mélilot blanc

Le mélilot blanc, aussi appelé trèfle d’odeur, est considéré comme une plante mellifère, source de nectar pour les abeilles. De longues tiges pour de petites fleurs : mais quel parfum! C’est l’odeur préférée de la femme fleur… Les fleurs blanches lui donneront de la légèreté. Les notes boisées et vanillées étofferont sa sensualité. Durant l’été, on peut percevoir dans l’air une odeur vanillée, presque sucrée. Les fleurs suivent le cours du soleil. Les Anciens lui attribuaient le pouvoir de calmer les névralgies, l’excitation nerveuse et l’insomnie.

 

 

4. Joyeux NaufragésJoyeux Naufragés

Tanaisie commune

La tanaisie, aussi appelée herbe aux vers, dégage une odeur forte répulsive. Elle se rencontre au bord des chemins de l’île, en lisière de forêt, dans les prairies et les terrains incultes un peu humides. La floraison s’étend de juin à août, période pendant laquelle on récolte les sommités fleuries et les feuilles qu’on fait sécher à l’ombre.

 

 

 

 

 

Jardins de la mer5. Jardin de la mer

Algues marines du fleuve Saint-Laurent

D’origine très ancienne, les algues existent depuis des millions d’années. Elles habitent l’eau douce ou l’eau salée. La très grande majorité des algues marines non microscopiques n’habitent qu’une étroite bordure des mers. Comme tous les végétaux, elles produisent de la matière organique et se classent à la base des chaînes alimentaires de leurs milieux.

Quatre grandes catégories : Bleues - Rouges – Brunes – Vertes